Extension de maison

Pour quel type d’extension de maison opter ?

type

Vous souhaiteriez disposer de plus d’espace dans votre habitation, mais vous préféreriez ne pas déménager ? L’extension ou l’agrandissement de maison est une solution pour augmenter votre surface habitable et la valeur de votre bien.

Il existe différentes possibilités pour agrandir sa maison. Toutes ne conviendront probablement pas à votre situation, puisqu’il faut tenir compte des contraintes existantes : la structure de votre bâtiment actuel, les règles d’urbanisme en vigueur dans votre quartier, la nature de votre sol, etc. Nous vous les énumérons ci-dessous ; n’hésitez pas à discuter de l’option qui a votre préférence avec un professionnel de la construction !

Dans ce guide :

L’extension de maison latérale, un classique

Aussi appelée « extension horizontale », elle est la solution la plus courante, mais nécessite de disposer de suffisamment de superficie de terrain pour pouvoir la mettre en œuvre. Elle demande également d’agrandir une des ouvertures existantes, ou d’en créer une nouvelle, afin que le bâtiment et l’extension puissent communiquer entre eux. Sa surface et son nombre d’étages dépendront des autorisations de l’urbanisme.

L’agrandissement de maison par surélévation : gagner de la hauteur

Cette fois, au lieu d’agrandir votre habitation par les côtés, il s’agit de procéder à une extension en hauteur. Cette « extension verticale » permet d’ajouter un ou plusieurs étage(s) à un bâtiment dont le terrain est limité. Elle nécessite cependant des fondations solides qui doivent être minutieusement analysées au préalable.

L’extension par excavation, une possibilité originale

Cette extension correspond à un aménagement de sous-sol. Ce dernier demande de creuser dans les fondations afin d’agrandir ce sous-sol et de le rendre habitable. Il vaut cependant mieux :

  • vérifier que vous ne vous trouviez pas en zone inondable avant de vous lancer dans ce type de travaux,
  • prévoir à l’avance la création d’ouvertures offrant suffisamment de lumière, et une méthode pour pallier à l’humidité particulièrement présente dans ce genre de pièces.
type2

L’aménagement de combles : agrandir sans en avoir l’air

Si vous disposez de combles, perdus ou déjà aménageables, c’est certainement l’option la plus facile à mettre en place pour obtenir une pièce supplémentaire. Les travaux à effectuer varieront en fonction du type de votre charpente, de la hauteur sous faîtage, du type de plancher et de la pente de votre toit.

Si l’aménagement de combles vous intéresse, n’hésitez pas à consulter notre site dédié !

L’extension sur pilotis, l’agrandissement astucieux

Originale et utilisée notamment lorsque le terrain est en pente ou trop petit, l’extension sur pilotis est une variante de l’extension latérale qui permet un aménagement moderne et fonctionnel.

La construction d’une véranda, une ouverture vers l’extérieur

Idéale pour profiter d’une vue dégagée sur votre jardin et pour avoir l’impression d’être à l’extérieur même en hiver, la véranda prolonge généralement votre pièce de vie principale (salon, salle à manger). L’isolation et le chauffage doivent y être installés avec savoir-faire pour bénéficier à tout moment d’une véranda confortable.

Pour en savoir plus concernant cet agrandissement particulier, nous vous renvoyons vers notre article à propos des vérandas.

La mezzanine, entre discrétion et design

Si votre habitation possède au moins 4 mètres de hauteur sous plafond, vous pouvez aussi envisager la réalisation d’une mezzanine. Cette dernière offre alors des possibilités d’aménagement variées, tout en donnant un aspect contemporain à votre maison.

 

L’aménagement de garage : détourner une pièce fonctionnelle

Si vous faites peu d’usage de votre garage et qu’il est relativement spacieux, vous pouvez également l’aménager en une pièce supplémentaire endossant une autre fonction. Le gros œuvre est déjà réalisé et le garage possède une ouverture vers la maison ; les travaux seront donc moins conséquents que pour une extension nécessitant de partir de zéro.

La dépendance, une extension indépendante mais utile

La particularité d’une dépendance est qu’elle n’est pas accolée à votre habitation. Elle ne représente donc pas une « extension » à proprement dit, mais constitue une pièce supplémentaire un peu à part que vous pourrez aménager selon vos besoins : chambre d’ado ou d’amis, atelier ou encore salle de musique.

Démarrer un projet d’extension de maison peut donc déboucher sur des travaux concrets très différents selon la solution retenue. Attention à bien vous renseigner auprès de l’urbanisme avant toute démarche trop engageante ! Faites appel à un architecte pour élaborer vos plans et donner vie à vos idées ; il se chargera de toute la partie administrative pour vous et vous conseillera quant à l’agrandissement qui correspond le mieux à votre mode de vie et à vos besoins.